Ultimu ghjornu

AH MISÈRE, C’EST DEMAIN QU’ON SERA PLUS ICI.

C’était bien le temps que ça a duré. Un an tout rond. J’ai rien vu partir.

C’est Antoine, de dos. Monsieur Antoine.
De dos même, il va me manquer.

Pas eu l’occasion de lui dire adieu au revoir ciao.
Dur.
S’il m’en veut, ce sera votre faute.

Un commentaire, si ça vous dit

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.